Rendez-vous de la Francophonie 2023

L’ONF AUX RVF : célébrons la musique du français 

Programmation détaillée (pdf)

Formulaire d'inscription en ligne

En 2023, les Rendez-vous de la Francophonie (RVF) placent leur 25e édition sous le thème de la célébration !

L’ONF participe à cette grande fête pour une 18e année consécutive et propose de célébrer la musique du français avec six programmes de films pendant tout le Mois de la Francophonie, du 1er au 31 mars. Les projections sont ouvertes à tous et à toutes, jeunes et moins jeunes, francophones et francophiles, dans toutes les provinces et tous les territoires du Canada et, surtout, elles sont toujours gratuites !

Ces six programmes, comme ceux offerts ces 18 dernières années par l’ONF dans le cadre des RVF, proposent des histoires variées pour mieux se comprendre et pour se rencontrer.

Profitez-en et prenez part aux prochains Rendez-vous ! Ce sera la fête !

Six programmes en salle et en ligne :

 

PROGRAMME 1: Ça donne envie de chanter ! (48 minutes, 14+)

 Ces huit courts métrages offrent un riche tour d’horizon de la chanson francophone au Canada. Avec le nouveau film Assez French, l’auteure-compositrice-interprète Alexis Normand met en relief les combats et les victoires que comporte la reconquête de son identité canadienne francophone dans les Prairies. Suit un bouquet de chansons en images mettant en valeur certains des plus grands artistes d’ici : Daniel Lavoie, dans Jours de plaine de Réal Bérard et André Leduc ; Jean-Pierre Ferland, dans Les fleurs de macadam de Laurent Coderre ; Claude Léveillée, dans Taxi de Roland Stutz ; Robert Charlebois, dans Tout écartillé d’André Leduc ; sans oublier le groupe acadien Zéro °Celsius dans Joséphine d’Anne-Marie Sirois ; la chanson d’Émile Benoit puisée dans le répertoire traditionnel francophone de Terre-Neuve pour Vive la rose de Bruce Alcock ; et la musique de Florent Vollant portant la langue innue dans Florent Vollant : Je rêve en innu de Nicolas Renaud.

Assez French d’Alexis Normand (18 min, Saskatchewan)

Jours de plaine de Réal Bérard et André Leduc (6 min, Manitoba), sur une chanson de Daniel Lavoie

Les fleurs de macadam de Laurent Coderre (2 min, Québec), sur une chanson de Jean-Pierre Ferland

Taxi de Roland Stutz (2 min, Québec), sur une chanson de Claude Léveillée

Florent Vollant : Je rêve en innu de Nicolas Renaud (5 min, Québec), avec la musique de Florent Vollant

Vive la rose de Bruce Alcock (6 min, Terre-Neuve), sur une chanson d’Émile Benoit issue du répertoire traditionnel francophone de Terre-Neuve

Tout écartillé d’André Leduc (5 min, Québec), sur une chanson de Robert Charlebois

Joséphine d’Anne-Marie Sirois (4 min, Nouveau-Brunswick), sur une chanson du groupe Zéro °Celsius

 

PROGRAMME 2: Ça fait jaser ! (deux options : programme de 18 min avec Assez French d’Alexis Normand, suivi d’une discussion, ou programme de 109 min avec trois films sur les langues, 14+)

Quelle que soit l’option que vous choisissez, le film d’Alexis Normand, Assez French, saura déclencher réflexions et échanges grâce à son sujet à la fois sensible et essentiel : la place de la langue dans l’identité. Dans ce court métrage, l’auteure-compositrice-interprète et cinéaste nous convie à une discussion franche sur l’appartenance et le bilinguisme dans les Prairies. Si vous souhaitez un programme plus long, Éloge du chiac – Partie 2 de Marie Cadieux, qui explore l’importance identitaire du chiac, parlé au sud-est du Nouveau-Brunswick, ainsi que Wapikoni mobile 2007 – L’amendement de Kevin Papatie, qui aborde la perte de la langue algonquine, offrent un complément de choix sur la question.

 Assez French d’Alexis Normand (18 min)

Éloge du chiac – Partie 2 de Marie Cadieux (87 min)

Wapikoni mobile 2007 – L’amendement de Kevin Papatie (4 min)

 

PROGRAMME 3: Ça donne la bougeotte ! (56 min, 8+)

Cette sélection de six courts métrages d’animation vifs et colorés propose aux enfants de six à neuf ans un programme tout en chansons et en classiques qui leur donnera envie de bouger ! Il comprend l’hilarant Le chat colla de Cordell Barker, inspiré d’une chanson folklorique et où un vieux monsieur ne réussit pas à se débarrasser d’un vilain petit chat jaune ; Mascarade de Co Hoedeman, qui illustre diverses approches de créativité sur une musique de Normand Roger ; Mouches noires de Christopher Hinton, un film plein d’humour d’après une chanson populaire de Wade Hemsworth, adaptée en français par les sœurs Kate et Anna McGarrigle et interprétée par Marcel Aymar ; Canada vignettes : la valse du maître draveur de John Weldon, qui montre une danse effrénée au rythme d’une chanson interprétée par les sœurs McGarrigle ; Le merle de Norman McLaren, une animation de papier découpé suivant le rythme amusant d’une chanson folklorique interprétée par le Trio lyrique ; et MacPherson de Martine Chartrand, qui met en images la chanson du même nom signée par Félix Leclerc et explore le lien d’amitié de ce dernier avec Frank Randolph Macpherson, un ingénieur-chimiste jamaïcain qui lui inspira cette chanson sur la drave.

Le chat colla de Cordell Barker (7 min)

Mascarade de Co Hoedeman (27 min)

Mouches noires de Christopher Hinton (5 min)

Canada vignettes : la valse du maître draveur de John Weldon (3 min)

Le merle de Norman McLaren (4 min)

MacPherson de Martine Chartrand (10 min)

 

PROGRAMME 4: Ça éveille la curiosité ! (39 min, 12+)

Inspirée de la bande dessinée du même nom, la websérie d’animation La liste des choses qui existent met en scène les dessinatrices Cathon et Iris, deux filles curieuses et extravagantes qui partagent une véritable passion pour les objets du quotidien. Voyagez avec elles à travers l’histoire pour démystifier l’origine de certaines choses, comme la poubelle, le frigo ou la brosse à dents. Mais… ne croyez pas tout ce qu’elles vous disent !

La liste des choses qui existent – Saison 2 de Francis Papillon (39 min, websérie de 13 épisodes)

 

PROGRAMME 5: Ça se révèle (84 min, 14+)

 Et si l’un de vos proches avait été membre d’une puissante société secrète ? Dans son long métrage documentaire L’ordre secret, une nouveauté, Phil Comeau fait toute la lumière sur l’Ordre de Jacques-Cartier, une vaste confrérie qui, de 1926 à 1965, a infiltré tous les secteurs de la société canadienne. Apprenant que son père a été commandeur de l’Ordre, le cinéaste se lance dans une passionnante enquête et lève le voile sur le combat mené par ces hommes de l’ombre, qui ont forgé le destin des communautés de langue française. Au fil de témoignages inédits d’anciens membres de l’Ordre et de reconstitutions historiques, ce film brosse un tableau saisissant des luttes sociales et politiques des minorités francophones du Canada.

L’Ordre secret de Phil Comeau (84 min)

 

PROGRAMME 6: Ça se célèbre ! (82 min, 12+)

 Ce programme de trois documentaires rend hommage aux multiples visages des identités francophones au pays. Que ce soit le parcours de réappropriation identitaire d’un jeune Atikamekw dans Le chemin rouge de Thérèse Ottawa, qui passe notamment par la participation à un pow-wow traditionnel, l’expérience d’immigration à Vancouver de trois femmes francophones élevant seules leurs enfants dans Femmes debout de Marie Ka, ou le travail de jeunes artistes sourds qui contribuent à bâtir et à faire rayonner la culture sourde par la création dans Les mots qui dansent d’Yves Étienne Massicotte, ces films offrent des témoignages vibrants et d’admirables portraits des diverses réalités francophones d’aujourd’hui.

Le chemin rouge de Thérèse Ottawa (15 min)

Femmes debout de Marie Ka (23 min)

Les mots qui dansent d’Yves Étienne Massicotte (44 min)

 

Vous trouverez ici plus de renseignements sur la manière d’organiser une projection de l’ONF pour les RVF.

Vous pouvez nous écrire :
rvf@onf.ca