Des modifications pourraient être apportées à la dernière minute par l’organisateur de l’événement mentionné ci-dessous. Par mesure de précaution, nous vous invitons à valider les informations directement sur le site ou les médias sociaux de l’organisateur de l’événement auquel vous souhaitez assister.

 
1 mars 2020 | 17:00 EST
La Cinémathèque québécoise
335 Maisonneuve Est, Montréal, Québec, H2X 1J1

RENDEZ-VOUS QUÉBEC CINÉMA (RVQC) 2020

?️ Dimanche 1 mars, 2020 à 17h00 | Cinémathèque québécoise › Salle Fernand-Seguin

*Pour plus d’information cliquez ici.

 

Alanis Obomsawin
2019 | 66 min

Dans Jordan River Anderson, le messager, la célèbre réalisatrice abénaquise Alanis Obomsawin raconte comment la courte vie de Jordan River Anderson a permis que des milliers d’enfants inuits et des Premières Nations bénéficient aujourd’hui de soins de santé, de services sociaux et de services d’enseignement public égaux à ceux du reste de la population canadienne.

Le statut d’Indien de Jordan a engendré une querelle entre les gouvernements canadien et manitobain sur la prise en charge de ses soins de santé et empêché qu’il puisse bénéficier de services adaptés lui permettant de terminer sa vie dans sa communauté.

Malgré l’adoption du principe de Jordan à la Chambre des communes et un jugement du Tribunal canadien des droits de la personne, de nombreux membres des Premières Nations et du peuple inuit ont continué à se heurter à un refus. Il a fallu plusieurs ordonnances exécutoires et un engagement sans faille de plusieurs personnes et organismes pour que justice soit faite.

D’une grande actualité, Jordan River Anderson, le messager clôt avec optimisme le cycle entamé avec Le peuple de la rivière Kattawapiskak et consacré aux droits des enfants et des peuples autochtones.

Loading Map....