Journée nationale de la vérité et réconciliation

Des modifications pourraient être apportées à la dernière minute par l’organisateur de l’événement mentionné ci-dessous. Par mesure de précaution, nous vous invitons à valider les informations directement sur le site ou les médias sociaux de l’organisateur de l’événement auquel vous souhaitez assister.

 
30 septembre 2022 | 12:00 EDT
Polytechnique Montréal – Amphithéâtre Bernard-Lamarre, (6e étage du pavillon principal)
2500 Ch. de Polytechnique, Montréal, Québec, H3T 1J4

Présentation publique gratuite des films suivants dans le cadre de la Journée nationale de la vérité et réconciliation :

Sœurs et frères (sans paroles) | Kent Monkman | 2015 | 3 min

Ce court métrage de Kent Monkman utilise des archives de l’ONF pour établir des parallèles entre l’anéantissement du
bison et les ravages provoqués par le système des pensionnats indiens. Une critique impitoyable de la période coloniale du
Canada et de la douleur et de la perte infligées aux peuples autochtones.

Hommage au sénateur Murray Sinclair | Alanis Obomsawin | 2021 | 29 min

À titre de président de la Commission de vérité et
réconciliation, le sénateur Murray Sinclair a joué un rôle
essentiel en sensibilisant le monde entier aux atrocités
commises sous le régime des pensionnats autochtones du
Canada. Le sénateur continue de croire, avec détermination,
sagesse et bienveillance, que la compréhension et l’acceptation de vérités souvent difficiles à admettre sur l’histoire passée et actuelle du Canada constituent un jalon incontournable d’une véritable réconciliation entre les peuples autochtones et non
autochtones. Alanis Obomsawin partage les propos qu’a tenus le sénateur dans le discours percutant qu’il a prononcé lorsqu’il a reçu le Prix pour la paix mondiale du Mouvement fédéraliste mondial – Canada, y entremêlant les témoignages déchirants d’élèves ayant été emprisonnés dans les pensionnats.

L’hommage rendu au sénateur Sinclair nous rappelle
l’importance d’honorer la vie et l’héritage des dizaines de milliers d’enfants autochtones qu’on a arrachés à leur foyer et à leur culture, et nous laisse espérer un avenir meilleur.

La montagne de Sgaana (sans paroles) | Christopher Auchter | 2017 | 10 min

La montagne de SGaana est un conte fantastique à propos d’un jeune homme emporté dans le monde des esprits et de la jeune femme qui vient à son secours. Dans ce petit bijou de film
onirique, le cinéaste haïda Christopher Auchter entremêle avec brio animation traditionnelle et éléments emblématiques de l’art haïda auxquels donnent vie une riche palette évocatrice et des effets stylisés.

Le chemin rouge | Thérèse Ottawa | 2015 | 15 min

Ce court métrage documentaire nous amène au coeur d’un
véritable pow-wow traditionnel. En suivant le parcours de Tony Chachai, jeune Autochtone en quête d’identité, la cinéaste
originaire de Manawan se penche sur la culture, le passé et la transmission du savoir et des connaissances au sein des membres d’une communauté atikamekw. Mu par le désir de
renouer avec sa famille et ses racines, Tony Chachai livre un
témoignage touchant sur le chemin qui l’a ramené auprès des siens. À l’aube de devenir père, il prend conscience de la
richesse de cet héritage et célèbre ce passé en dansant dans un pow-wow aux côtés de son cousin Ronny Chachai.

 

 

Loading Map....