Des modifications pourraient être apportées à la dernière minute par l’organisateur de l’événement mentionné ci-dessous. Par mesure de précaution, nous vous invitons à valider les informations directement sur le site ou les médias sociaux de l’organisateur de l’événement auquel vous souhaitez assister.

 
15 octobre 2018
Institut national de l’image et du son
301 Boul de Maisonneuve E, Montréal, Québec,

Le Studio documentaire de l’ONF, en collaboration avec l’INIS, Réalisatrices Équitables et FCTMN, a le plaisir de vous inviter à une discussion inspirante et participative avec trois femmes qui pratiquent le montage au cinéma. Venez échanger avec elles sur les façons d’aborder ce métier et d’y prendre sa place.

*Entrée gratuite

Invitées

Hélène Girard a reçu de nombreux prix et nominations durant ses 40 ans de métier comme monteuse. Tant en fiction qu’en documentaire, elle a collaboré avec certains des plus grands cinéastes du Québec : Robert Favreau (Les muses orphelines, Un dimanche à Kigali), Paule Baillargeon (Le sexe des étoiles), Patricio Guzmán (Chile, la memoria obstinada), Fernand Dansereau (La brunante), Tahani Rached (Soraida, une femme de Palestine), Dan Bigras (Le ring intérieur), Karina Goma (Un coin du ciel), Xavier Dolan (J’ai tué ma mère), ainsi que Richard Desjardins et Robert Monderie (Trou story). Elle a aussi travaillé à plusieurs coproductions avec l’Europe, dont Hors les murs et Troisièmes noces de David Lambert.

Aube Foglia pratique le métier de monteuse depuis plus de 20 ans et s’est démarquée autant en fiction qu’en documentaire. Elle a collaboré avec des cinéastes québécois de renom tels que Gilles Carle (Pudding chômeur), André Forcier (Une histoire inventée), Robert Lepage (, Triptyque) et Micheline Lanctôt (Suzie, Pour l’amour de Dieu, Autrui). Elle a terminé ce printemps le montage de Soleils noirs de Julien Elie, un documentaire tourné au Mexique qui sortira sous peu, et elle travaille présentement au montage du deuxième long métrage de fiction de Jeanne Leblanc, Les nôtres.

 Justine Gauthier est titulaire d’un baccalauréat en cinéma (profil montage) de l’UQAM. Elle travaille actuellement pour la première fois au montage d’un long métrage, La femme de mon frère de Monia Chokri, après avoir monté plusieurs courts métrages primés, comme Là où je vis de Sarah Baril Gaudet (dont elle a aussi fait la prise de son), ainsi que les films de genre No One Will Ever Believe You et Le otto dita della morte, tous deux de Frédéric Chalté. Elle a également réalisé en 2018 le court métrage L’appartement, primé au Festival REGARD au Saguenay.

Animé par Nathalie Cloutier, productrice exécutive par intérim de l’ONF, cet échange est le troisième de la série Les femmes de métiers, un cycle de quatre discussions publiques qui visent à mettre en lumière le travail des artisanes du cinéma dans les métiers techniques — direction photo, son, musique et montage —, afin d’inciter plus de femmes à suivre la même voie.

Loading Map....